L’histoire méconnue de « Piton Patates »


HISTORIQUE …
DE 2009 A CE JOUR

Cette course a été créée en 2009 (1ere édition, le 15 mars 2009) sous l’appellation de la coupe de l’Océan Indien. Elle avait pour but d’être un lien entre chaque île par intermédiaire d’une course de montagne de petite distance afin de décerner le titre du meilleur coureur de l’Océan Indien. Pour la première édition on comptait parmi nous, Maurice, Seychelles et Madagascar (Nina Andrianaminina et Augustin Ravaolahy).

Idée qui avait du mal à trouver preneur. Effectivement, il n’existait pas de comité d’organisation et de Fédération de montagne. Aujourd’hui, nous pouvons être fiers de voir que cela se développe sur Maurice, Rodrigues et Madagascar et de constater que cette coupe portera vraiment son nom.

La course Piton Patate s’étend sur un tracé proposé par le spécialiste de montagne Eric Lacroix sur un format court de 10 km. C’est un circuit très technique, pour ne pas dire « casse-pied », car il est fait de montées et de descentes accentuées. Celle-ci est courte par le nom mais long en effort.

Le RACING CLUB SAINT DENIS a toujours porté une attention particulière et veillé à ce que l’organisation de cette manifestation soit avant tout très conviviale. Fixée en début de saison, elle permet aux athlètes de se préparer pour les autres courses de l’année.

Cette course est très prisée. Nous voyons la participation de nos meilleurs spécialistes (locaux) en montagnes tels : Eddy Narayanin, Juanito Lebon…

La 4ème édition (du 15 avril 2012), fut une fois de plus une course à succès. Comme chaque année, 120 coureurs et une cinquantaine de randonneurs nous ont rejoints. Dès le départ, la course fut explosive entre nos deux ténors Eddy Narayanin et Juanito Lebon. Le premier nommé lâche prise et perd sa couronne après deux années consécutives pour la céder à Juanito Lebon. Chez les féminines la course fut moins disputée mais à notre grande surprise Nora Boullot, une coureuse métropolitaine, s’est imposée. Elle devance Olivia Debese et Laura Adeler.

En 2014, il y a eu une affluence importante au regard des autres années, puisque 160 coureurs et une trentaine de randonneurs, avaient pris le départ, lors d’une belle journée ensoleillée.
Cette édition vit la victoire d’Eddy Narayanin qui après avoir devancé ses adversaires, finit par les lâcher sur la fin de la 1ère boucle et remporter haut la main et pour la 3ème fois cette course en 54’45’’. Derrière lui, c’est Yann Cadet qui termine 2ème en 56’11’’ et à la 3ème place Bernard Dijoux en 56’32’’.

La 1ère féminine de la course fut Marion Shilling, avec une allure moins soutenue et un chrono de 1h13’24’’, à la 2ème place Olivia Debese en 1h16’04’’ et Christelle Verbard en 1h19’46’’.

Pour 2015 le bilan fut sensiblement idem que 2014, il y a eu la même quantité de participants au départ de cette 7ème édition soit 160 coureurs et randonneurs confondus. Le départ de la course a été donné à Montgaillard afin d’emprunter les chemins de canne pour pouvoir décanter la masse de coureurs avant d’emprunter les sentiers de Piton Patate. La matinée fut ensoleillé, l’ambiance et la convivialité fut aussi présente pour faire de ce rendez-vous un moment de fête.

Seul changement apporté à cette édition : nous avons rajouté la marche nordique avec une vingtaine de marcheurs qui avaient répondu présents.

Cette 7ème édition a été remporté par IMBROSCIANO Yannick chez les hommes en 1h00’28’’ suivi d’ELISABETH Christophe en 1h02’22’’, enfin pour finaliser ce podium Lionel TILMONT en 1h03’52’’.

Chez les femmes, la course a été aussi remportée dans un mouchoir de poche par Ombeline BLANC en 1h25’48’’, qui pour la première fois, participait à cette course. En seconde position nous retrouvons Frederique Vitry en 1h29’12’’ et en 3ème position Constance GERARD en 1h31’40’’.

La 8ème édition qui s’est déroulée par un temps idéal a vu de très bons résultats puisque les 4 premiers coureurs ont mis moins d’une heure battant ainsi le record de l’épreuve.

 

La 9ème édition se profile dans les mêmes conditions que précédemment. Cette fois ci tous les « finisheurs » se verront remettre en plus du traditionnel T-Shirt de la course et de divers lots, la toute nouvelle médaille que vous pouvez découvrir sur notre article ici.